Latest News

Centres de l’Ontario pour la petite enfance et la famille Un plan public

Le ministère de l’Éducation a annoncé son plan de procéder à l’intégration de programmes destinés aux enfants et aux familles en créant des centres de l’Ontario pour la petite enfance et la famille (COPEF) dans toutes les municipalités de la province. L’intégration vise quatre programmes financés par le gouvernement provincial :

    • les centres de formation au rôle parental et de littératie pour les familles;
    • le programme Partir d’un bon pas, pour un avenir meilleur;
    • les centres de ressources pour la garde d’enfants;

Soulignons que Chatham-Kent reçoit actuellement du financement pour un seul des quatre programmes visés dans les lignes directrices provinciales pour la planification des COPEF, soit les centres de la petite enfance de l’Ontario (CPEO).


Questions fréquemment posées

  • Quelles raisons motivent ce changement?

    Le gouvernement provincial a annoncé récemment son plan de procéder à l’intégration de quatre programmes destinés aux enfants et aux familles en créant les centres de l’Ontario pour la petite enfance et la famille (COPEF). Le ministère de l’Éducation travaillera de concert avec les municipalités, les conseils scolaires, les partenaires communautaires, les parents et les fournisseurs de soins afin de faciliter la transition vers ces centres d’ici janvier 2018.

  • Quels sont les programmes pour l’enfance et la famille visés?

    En 2018, tous les programmes pour l’enfance et la famille qui sont financés par le ministère de l’Éducation feront partie d’un système intégré et cohérent de services et de ressources pour les enfants de 0 à 6 ans et leurs familles, offerts par les COPEF. Quatre programmes financés par le gouvernement provincial sont visés :

    • les centres de formation au rôle parental et de littératie pour les familles;
    • le programme Partir d’un bon pas, pour un avenir meilleur;
    • les centres de ressources pour la garde d’enfants;
    • les centres de la petite enfance de l’Ontario (CPEO).

    Soulignons que Chatham-Kent reçoit actuellement du financement pour un seul des quatre programmes visés dans les lignes directrices provinciales pour la planification des COPEF, soit les centres de la petite enfance de l’Ontario (CPEO). Il règne donc une certaine confusion à savoir ce qui distingue les COPEF des CPEO. La réponse simple est que, à l’échelle locale, les nouveaux centres pour la petite enfance et la famille offriront les services des CPEO et des services supplémentaires, comme le font actuellement les centres/carrefours Meilleur départ pour l’enfance et la famille.

  • À l’échelle locale, qui participe à la planification du changement?
    L’annonce provinciale précise en particulier que les gestionnaires des services municipaux regroupés (GSMR) devront planifier et gérer la prestation des services de base dans ces nouveaux centres en conformité avec les lignes directrices provinciales. Cela signifie que la municipalité doit diriger le processus de planification et gérer le nouveau système. L’approche correspond au modèle déjà en place pour les services de garde d’enfants agréés et rejoint la vision des centres pour l’enfance et la famille énoncée initialement dans le rapport Pascal et réitérée dans le Cadre stratégique de l’Ontario sur la petite enfance.

  • Que sont les centres de l’Ontario pour la petite enfance et la famille (COPEF)?
    Les COPEF visent à regrouper plusieurs programmes de haute qualité pour l’enfance et la famille à des endroits accessibles qui répondent aux besoins de chaque municipalité. Bien que Chatham-Kent ait déjà des centres/carrefours Meilleur départ pour l’enfance et la famille, il y a toujours place à amélioration. La transition vers les nouveaux centres pour la petite enfance et la famille permettra à la communauté de restructurer les services de manière à accroître l’accès et la satisfaction des utilisateurs et à améliorer les résultats pour les enfants.
  • Quels sont les objectifs des COPEF?
    Selon les lignes directrices provinciales, les programmes et services des COPEF doivent être conçus et livrés de façon à atteindre les buts et objectifs clés suivants :

      • Les parents et les fournisseurs de soins ont accès à des services de haute qualité pour les aider dans leur rôle de premier éducateur auprès des enfants, améliorer leur bien?être et enrichir leurs connaissances sur l’apprentissage et le développement des jeunes enfants.
      • Les enfants ont accès à des occasions d’apprentissage par le jeu et l’enquête qui favorisent leur développement sain et leur bien?être général.
      • Les parents et les fournisseurs de soins ont des occasions de solidifier leur relation avec leurs enfants.
      • Les enfants et les familles francophones ont accès à des programmes en français et acquièrent de meilleures connaissances relatives à la langue et à l’acquisition de l’identité.
      • Les enfants et les familles autochtones ont accès à des programmes adaptés à leurs besoins culturels.
      • Les parents et les fournisseurs de soins reçoivent en temps opportun des renseignements pertinents et à jour sur les services communautaires et spécialisés disponibles.
      • Les fournisseurs de services locaux collaborent ensemble et intègrent les services afin de combler les besoins communautaires d’une manière efficace et accessible.
  • Quel est le rôle de la municipalité dans la création des COPEF?
    La municipalité a comme responsabilité immédiate de s’assurer qu’un plan préliminaire pour les COPEF sera présenté au ministère de l’Éducation d’ici le 29 septembre 2017. La municipalité collabore avec le Réseau de planification pour l’enfance et la famille de Chatham-Kent (RPEF) [auparavant le comité de planification du programme Meilleur départ] afin d’obtenir un plan qui reflète réellement les besoins de toutes les familles et des collectivités.
  • De quelle façon les décisions liées à la planification sont-elles prises?
    Le Réseau de planification pour l’enfance et la famille de Chatham-Kent (RPEF) a la responsabilité d’élaborer le plan initial. Connu auparavant comme le comité de planification du programme Meilleur départ, le RPEF représente un large éventail de partenaires communautaires, notamment : les Services à l’enfance, le bureau de santé publique, les bibliothèques et le service des loisirs de la municipalité, les Services pour les enfants de Chatham-Kent, le Centre de traitement pour enfants, les conseils scolaires et les services de garde d’enfants agréés. Le RPEF a créé expressément un groupe de travail pour aider à l’élaboration du plan. Les deux groupes se réunissent régulièrement afin de respecter la date limite de présentation.
  • Que comprendra le plan initial?
    Le plan initial des COPEF doit inclure :

        • une évaluation des besoins qui donne un aperçu des processus de planification et de participation communautaires, des renseignements démographiques sur les enfants de 0 à 6 ans, une liste des sources de données et les autres mécanismes utilisés pour évaluer les besoins communautaires;
        • des plans préliminaires pour les programmes et services des COPEF, y compris la justification des emplacements envisagés et un aperçu préliminaire des changements requis aux programmes et services afin de répondre aux besoins locaux;
        • des plans pour soutenir une participation communautaire continue.

    Le plan initial N’inclura PAS :

        • de décisions définitives quant à l’emplacement des COPEF;
        • de décisions définitives concernant les heures d’ouverture et la fréquence des programmes.
  • En quoi le nouveau système sera-t-il différent de ce qui existe présentement?
    Dans le cadre du réaménagement des centres pour l’enfance et la famille, Chatham?Kent a l’occasion d’améliorer, de reloger ou de restructurer les programmes et services offerts sur son territoire. D’une certaine façon, les centres Meilleur départ pour l’enfance et la famille ont atteint plusieurs des objectifs énoncés dans les lignes directrices provinciales pour la planification, mais il y a toujours place à amélioration. Les services de base seront conçus et offerts en tenant compte des différents groupes d’utilisateurs (p. ex., cultures et langues diverses, enfants aux habiletés diverses, diverses structures familiales et nouveaux arrivants en Ontario).
  • Est-ce que les COPEF continueront d’offrir d’autres services supplémentaires?
    Oui. Le RPEF aura pour objectif collectif de s’assurer qu’un ensemble de services accessibles et de haute qualité demeurent disponibles pour les enfants et les familles. Les organismes offrant des services dans les centres/carrefours Meilleur départ existants sont représentés au sein du Réseau de planification afin d’encourager une collaboration continue et un renforcement des partenariats et d’assurer la continuité du service.
  • De quelle façon les COPEF seront?ils financés?
    Le ministère de l’Éducation n’a pas encore annoncé les affectations de fonds. Le gouvernement s’est engagé à maintenir le niveau de financement actuel dans les programmes destinés aux enfants et aux familles, et il est à élaborer une nouvelle formule de financement afin de redistribuer les fonds aux GSMR/CADSS d’ici 2018.
  • Combien de COPEF y aura-t-il à Chatham-Kent?
    La réponse simple : nous ne le savons pas encore. Bien que le RPEF ait recueilli beaucoup de données pour aider à prendre cette décision, la province n’a pas encore annoncé de fonds à l’appui de cette initiative. Ce que l’on sait cependant, c’est que la municipalité aura la possibilité d’offrir les programmes et services des COPEF en recourant à différents modes de prestation, dont des centres (similaires aux centres/carrefours Meilleur départ), des programmes et services mobiles et des carrefours virtuels.
  • Quel est le rôle des conseils scolaires dans la planification?
    Les conseils scolaires sont des partenaires clés dans le processus de planification; ils sont bien représentés au sein du RPEF et du comité chargé d’élaborer des recommandations à leur intention. Le Ministère encourage l’adoption d’une politique « les écoles d’abord » – c’est-à-dire installer les COPEF dans les écoles où un besoin a été identifié. Certains centres Meilleur départ existants pourraient être transformés en COPEF. Dans d’autres cas, les services pourront être relocalisés à de nouveaux endroits, à la lumière des résultats de l’analyse des besoins.

  • Quand les COPEF de la municipalité ouvriront-ils?
    Le financement pour le nouveau système débute en janvier 2018. Les COPEF financés dans le cadre de cette nouvelle initiative provinciale ouvriront dès que possible une fois que le financement aura été reçu et que les plans de mise en œuvre pourront être exécutés. Les centres Meilleur départ existants demeureront ouverts jusqu’en décembre 2017. Le personnel des organismes et les familles seront tenus au courant des changements apportés aux horaires des programmes existants et des dates d’inauguration des COPEF à mesure que la planification progresse.
  • Quels types de services et de programmes seront offerts dans les COPEF?
    Les GSMR doivent gérer la prestation d’un ensemble de services de base gratuits qui appuient :
    1. l’engagement des parents et des fournisseurs de soins;
    2. l’apprentissage et le développement des jeunes enfants;
    3. l’établissement de liens avec d’autres services à la famille.
    Le Réseau de planification s’est engagé à conserver les éléments des programmes de soutien des familles actuels qui sont les plus importants pour les enfants et les familles, notamment :

          • les occasions d’apprentissage par l’exploration, le jeu et l’enquête qui permettent aux enfants de créer des relations saines sur lesquelles ils pourront compter maintenant et toute leur vie;
          • la participation des parents et des fournisseurs de soins par la promotion d’interactions adulte-enfant appropriées durant les activités d’apprentissage par le jeu;
          • l’accès en temps opportun à un large éventail de ressources et de renseignements pertinents pour les parents et les fournisseurs de soins.
  • Quelle image ou marque commune sera donnée aux nouveaux COPEF et comment les centres seront-ils reconnus par les familles?
    La province travaille au lancement d’une stratégie de marque commune et d’une campagne de sensibilisation du public. Cette stratégie vise à faire connaître les COPEF pour aider les parents et les fournisseurs de soins à reconnaître facilement les nouveaux centres et à obtenir facilement les renseignements les plus récents sur le développement de l’enfance.
  • De quelle façon les parents et les enfants pourront?ils fournir des commentaires?
    Les familles et les enfants jouent un rôle central dans la planification des nouveaux centres. Diverses activités d’engagement sont prévues pour aider à guider la planification initiale et continue. Un premier exercice de consultation a eu lieu avec des familles et des enfants afin de mieux comprendre pourquoi les familles utilisent les services existants et de mieux cerner les obstacles à ces services.

    Le RPEF continuera d’explorer diverses stratégies pour s’assurer que les familles, les enfants, les fournisseurs de services à la petite enfance et leur personnel ont des occasions de contribuer à la conception du système et de refléter les besoins de leurs communautés respectives. Des occasions de fournir des commentaires seront offertes tout au long du processus de planification.

  • Quel sera l’impact sur les services actuels des CPEO?
    Les programmes et services des CPEO sont essentiels à la réussite des nouveaux centres pour la petite enfance et la famille. Mais surtout, les programmes et services actuels des CPEO demeureront en vigueur durant toute la phase de planification. Au fil du temps, des changements pourraient être apportés aux heures d’ouverture, à la programmation et aux emplacements de ces centres. Les lignes directrices précisent explicitement que les GSMR doivent améliorer, reloger ou réaménager les programmes et services pour répondre aux besoins de la communauté.

    Le RPEF travaille en étroite collaboration avec les fournisseurs de services afin de donner aux familles le plus large accès possible aux services dont elles ont besoin et de réduire au minimum les interruptions de service durant la période de transition. Le personnel et les familles seront tenus au courant tout au long de la mise en œuvre.

  • Qui assurera la prestation des programmes et services des COPEF dans l’avenir?
    Dans le nouveau système, la prestation des programmes et services des COPEF sera assurée par la municipalité. Une équipe de transition formée d’employés de la municipalité et du fournisseur de services actuel (Services pour les enfants de Chatham-Kent – SCKE) élaborera un plan qui vise à atténuer le plus possible les répercussions pour le personnel et les familles et à simplifier le transfert des responsabilités de SECK à la municipalité. On encourage les employés de SECK à se renseigner auprès de la direction au sujet de leur situation particulière et des répercussions possibles pour eux.

  • Quel sera l’impact sur le personnel du fournisseur de services?
    Cette phase de la transformation du système de la petite enfance représente un changement important pour nombre de fournisseurs de services et leur personnel; un processus de planification inclusif et rigoureux est donc nécessaire pour que le personnel soit bien renseigné et soutenu tout au long de la transition. On espère que le personnel sera ainsi en mesure d’informer et d’appuyer les familles.

  • Est-ce que le nouveau système comprendra un programme de spécialistes en alphabétisation des jeunes enfants?
    Oui. La province a annoncé que le financement du programme des spécialistes en alphabétisation des jeunes enfants et les services seront également placés sous la responsabilité des municipalités. Les fonds seront redistribués à la municipalité suivant la nouvelle formule de financement des COPEF en janvier 2018.
  • Pourquoi la municipalité assume-t-elle la prestation des services des COPEF?
    Les lignes directrices provinciales précisent que les GSMR peuvent décider d’offrir les services des COPEF directement ou par l’entremise d’ententes d’achat de services. Lorsque les fonds des CPEO seront transférés du ministère de l’Éducation aux GMSR en 2018, un processus d’appel à la concurrence (Demande de propositions) sera organisé pour la conclusion de toute entente d’achat de services, tel que le prévoit la pratique municipale. Un simple maintien du statu quo avec le fournisseur existant n’est pas une option sous le nouveau système.

    À la suite d’un examen approfondi des lignes directrices provinciales pour la planification des COPEF et d’une évaluation des besoins de la communauté, le RPEF a recommandé que la responsabilité de la prestation soit confiée à la municipalité au lieu de faire l’objet d’une entente avec un tiers. La prestation des services des CPEO par la municipalité a été approuvée par le conseil municipal le 3 avril 2017.

  • Où puis?je trouver plus d’information sur les COPEF?

    De plus amples renseignements sur la vision de l’Ontario en matière d’éducation et de développement de la petite enfance sont fournis sur le site Web du ministère de l’Éducation :

    • Centres de l’Ontario pour la petite enfance et la famille : Un plan public http://www.edu.gov.on.ca/gardedenfants/plan_oeycfc_fr.pdf
    • Centres de l’Ontario pour la petite enfance et la famille : Lignes directrices pour la planification par les gestionnaires du système de services
    • Comment apprend?on? Pédagogie de l’Ontario pour la petite enfance
    • Penser, sentir, agir : Leçons tirées de la recherche sur la petite enfance
    • Cadre d’apprentissage des jeunes enfants
    • Atteindre l’excellence – Une vision renouvelée de l’éducation en Ontario
    • Cadre stratégique de l’Ontario sur la petite enfance
    • Plan de l’Ontario pour la petite enfance
0